elvisNuméro 1 du Billboard pendant 8 semaines

Du 21 avril au 16 juin 1956

« Heartbreak Hotel » est un des classiques indémodables du Rock, Rolling Stone le positionne d’ailleurs à la 48ème place des 500 plus grandes chansons de l’histoire. Le premier supra classique d’Elvis, et celui qui lui donne l’accession – ce qui n’est pas peu dire – à son surnom de Roi du Rock’n’roll. Une chanson de Mae Axton, qui selon la légende en fit cadeau à Elvis « pour qu’il puisse se payer une caisse », les paroles évoquent un fait divers : un jeune homme suicidé dans un hotel de Miami qui « marchait dans une rue solitaire » d’après la note qu’il laissa derrière lui.

Musicalement, c’est une révolution, on s’éloigne des roots Country et Blues pour intégrer les éléments dans la fusion naissante du Rock’n’roll. Les licks quasi stridents de guitare de Scotty Moore parachèvent l’intensité maximale qu’Elvis parvient à atteindre sur ce sublime standard. Il y transcende la tristesse morbide du sujet pour en faire un titre « rock » tout simplement, il est tout sourire à chaque fois qu’il l’interprète, bon état d’esprit, pas de prise de tête.

En outre, c’est aussi le moment ou il passe de Sun à la toute puissance RCA, quittant le monde des pionniers pour intégrer celui des superstars. Une chanson sans âge, qui restera à jamais comme le grand révélateur du talent hors normes du King. Un instant d’histoire.

  • Le clip

 Erwin

Publicités